Recherche

Inside Job Log

"You cannot rely on someone else to make you feel alive: it's an inside job"

Catégorie

Spiritality

I choose love

Aujourd’hui plus que jamais c’est décidé, #JeSuisAMOUR ❤❤❤❤

Hier j’ai passé l’après-midi avec une petite fille de 6 ans pleine de rire et d’espièglerie et de patience comme seuls les enfants savent l’être.
Et hier nous avons vu des gens se marier (la robe était affreuse mais ça c’est un autre problème 😜). Ils étaient entourés de proches et ça riait et ça respirait la joie et la bienveillance.
Et hier j’ai passé la soirée avec une amie que je n’avais pas vu depuis trop longtemps. On a fait nos filles, on n’a mangé des cochonneries sans se demander comment on rentrerait dans nos pantalons le lendemain, on a parlé de trucs futiles et simples et tellement drôles, on a échangé des hugs magiques.
Et hier en rentrant chez moi, un inconnu m’a offert un verre de vin juste parce que « je vous ai vu approcher de mon restaurant et avec vos cheveux dans le vent et votre haut estival, vous ressemblez à une fleur et en ce moment, on a tous besoin de fleurs »🌻

Avec tout ce qui ce passe c’est compliqué je sais… les gens sont plein de tristesse et/ou de colère, ils cherchent quelqu’un ou quelque chose à blamer pour cette tragédie qui dépasse notre entendement de simples mortels : l’islam, le gouverment, l’immigration, etc… et parce que parfois certaines horreurs n’ont pas de sens et parce qu’ils ont peur, ils choisissent la facilité plutôt que ce qui est juste… (Merci à Albus D. pour cette citation 😉)
N’importe qui qui soit un peu spirituel ou religieux ou qui ait déjà eu à faire face à la dépression ou à une situation traumatique, sait qu’il est beaucoup plus facile de céder à des émotions et des sentiments négatifs même si à terme ils nous font plus de mal, que s’accrocher aux positifs.

Donc aujourd’hui, plus que jamais, j’ai choisi de me concentrer sur ce qui rapproche plutôt que sur ce qui divise, j’ai choisi l’ouverture plutôt que le repli, j’ai choisi l’espoir plutôt que la peur, j’ai choisi la résilience plutôt que la résignation… bref, j’ai décidé : #JeSuisAMOUR ❤💙💚💛💜 #BisounoursSoWhat

Pray for the Mothers

J’étais tellement retournée hier soir par cette histoire de « je n’aime pas les trop noirs » que je suis allé me coucher super tôt. Tant mieux parce qu’avec les news de Nice en plus du reste, je n’aurais définitivement pas fermé l’oeil. 😢💔

Ma 1ere pensée au réveil à été : »qu’est ce qui me définit en tant que personne? Qu’est ce qu’on voit quand on me regarde? »
Ça c’était avant d’attraper mon téléphone et de découvrir les infos sur l’attaque… Et la ma 2eme pensée a été : »mon dieu quel monde on est en train de laisser à nos enfants?…  »
Puis après avoir lu quelques articles et surtout les commentaires des internautes : »qu’est ce que notre façon de réagir dit de notre humanité et de nos valeurs? »

Franchement, près de 2h plus tard, je n’ai la réponse qu’à la première question. Et encore, je pense que ça mériterait d’être développé.

J’ai mal pour tout ceux qui ont perdu un proche et/ou un être cher hier.
J’ai mal pour tous mes frères musulmans qui vont devoir se sentir obligé ou pire, être sommé d’expliquer la barbarie de certains.

Et je ne peux pas m’empêcher d’avoir mal pour les mères des types qui conduisaient cette bagnole…
À chaque fois qu’il y a un attentat, je pense aux mamans de ces gens…
Comme on n’a arrête de me le répéter, je ne suis pas mère i.e. je ne sais pas ce que c’est qye de devoir élever un enfant, ni ce qu’on ressent. Mais je ne peux pas croire qu’une seule de ces femmes ait voulu que son gosse devienne un individu plein de préjugés et de haine envers ceux qui ne sont/pensent pas comme lui…
Alors oui, je pense à ces mères et j’ai mal pour elles aussi…

image

Random thoughts #101

Tough times don’t last. Tough people do.

Serenity, Courage, Wisdom…

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :